Pro_fesseur









  LLnu


















  LLnu



















  LLnu



















  LLnu


















  LLnu


















  LLnu


 

fondnoir

PROFESSORAT

 

 

         — Que j’eusse été mieux éclairée en cette affaire aurait permis que l'on ne me baisât pas de la sorte. Quelle humiliation ! ! ! (se disait-elle en ce qu’il lui restait de fort en son for intérieur)


          À demi avalée par l’écran de ses nuits blanches, un 19 pouces posé sur le bureau contre le mur, ne restait d’elle que son rond postérieur juché sur le clavier, ses deux longues jambes rejoignant difficilement le sol sur la pointe de ses petits petons.


          Nue. C’est dans cette austère sobriété qu’elle aimait fréquenter les réseaux pendant que son énorme dalmatien, lui, rêvait de baignades mouillées avec les siens en jacuzzi, roulé en chien de fusil au milieu du tapis du petit studio-salle-de-bain parisien.


           Nue. Toute petitement nue. À demi avalée par le numérique.


          De l’autre côté de ce nébuleux miroir, je maniais l’appât putassier avec force intensité. La fête des mères par exemple. Le piège niais est posé en ce jour. Facile. Dérisoirement comique. Les réponses fusent au hasard des aléas. La journée internationale de la jeune grand-mère marche pas mal. La célébration nationale de l’amour maternel et Les fleurs pour celles qui le valent bien, Le bien-être en extase à la saint machin-machine font réussites. Quelle bienheureuse satisfaction pour la femme et sa fleur bleue en mal de gracieuseté qu’un petit message romantique émeut tendrement dans ce vaste monde de brutes. Des photos gentillettes (fausses). Des textes affectueux (tartuffes). De la douceur langoureuse au mètre déroulé sur écran tactile (captieuse). De l’affectionné (habile). Du sensible (enjôleur). Des couleurs et du joli (sophistiqués).


            Je trempouille ma ligne. Le bouchon bougeotte. S’enfonce. Revient. Je laisse faire en agaçant les charmantes par des gifs amusants. J’asticote et je chatouille. Je plaisante. Je mumuse…


… Et TAC !


            Celle-là est déjà dénudée. C'est chouette. Le torse posé sur mon bureau nettoyé. Les seins étalés sur le frais du faux-marbre. Les bras pris dans l’écran. La bouche déjà pleine de moi. Ce réseau fonctionne très bien. Depuis que j’ai mis la gomme sur la fibre et brusqué le flux optique, je télé décharge plus rapidement. Et puis j’annule aussitôt fait. Ne reste que l’indication m’invitant à ne pas me déconnecter tout de suite. D’autres visites. Des perspectives. J'aime les montagnardes sapinées. Alpines. Mes préférées.


            La caméra de l’écran. Il m’arrive d’en abuser pour voir d’où me vient cette inopinée. Quel intérieur. Quel milieu. Quelles nuances d’ambiance.


            Celle-ci est complètement nue. C’est rare. Ce qui est rare est cher. Je me demande ce qu’elle fera de son chien qui lui me regarde fixement pendant qu’il s’ébroue  agrippé par saccades en griffant les fesses  de sa maîtresse.


            Démultiplié à l’infini dans mon vaste entrepôt secret aux milliards d’écrans, je pullule et surcharge les réseaux mondiaux. Je déverse par ventrées mes libéralités.


            Je me contente d’écrans 21 pouces seulement. Pas plus. Le bassin n’y passe pas. Je déconseille de télé décharger sur une entité numérique complète. Déconnexions et annulations impossibles. Ma dépravation est assumée. Le crime m’arrête. Je n’y arrive plus.



*    *

*



          — Par quelle mystification tortue fallut-il que je me retrouvasse en cette épouvantable situation ? Que je ne susse pas mon chien capable d’une telle liberté me bouleverse présentement un tant soit peu (se disait-elle en elle-même). Que Phébus, mon vieux dalmatien croate me sodomisât en cet instant surprenant dépasse tout entendement. Il faudra que j’en parle à mon Jean-Alexandre, vétérinaire de son état que j’aurais employé à temps partiel plus réduit si j’eus deviné plus avant à quel point ce membre animal est amusant. La sociabilité canine, tout de même, ça n’est pas exagéré. Quelle urbanité…

 

TING !


(déconnexion)


PRO FESSES AURA

fondnoir

Page

Réalisation cyber-expert.com