Chapitre Un

fondnoir

Chapitre Un

 

 

            Un immense jardin, pelouse à l’anglaise, végétaux d’importation et bonsaïs Ômono, sont signes de prospérité. Maison d’architecte en élévation d’une ancienne ferme restaurée, piscine d’intérieur et bowling obligatoire, golf miniature pour les amis. À Marnes-la-Coquette, commune boisée des Hauts-de-Seine rattachée à l’académie de Versailles à l’ouest de Paris où le revenu médian par habitant taquine le doré, viennent s’y abriter tout le gratin du spectacle et de l’audio-visuel. Johnny était le plus célèbre d’entre eux. Cachés derrière les longs murs qui bordent les antiques voies menant du haras de Jardy en lisière de la forêt domaniale de Fausses Reposes à l’église Sainte-Eugénie construite à ses frais en l’honneur de son épouse par Louis Napoléon Bonaparte dit Nap III, vivent cachés là un groupe d’humains qui se reproduisent à toute allure et exclusivement entre eux après divers mélanges et saillies nombreuses, entourés de toutes leurs dernières lubies à la mode où disaïgneurs et autres décorateurs en vue viennent face contre sol et fesses en l’air faire leurs plus beaux ronds de jambe.

            J’avais invité là toute la fine fleur de la profession. Une seule obligation : Tenue noire de rigueur ! J’aime le noir à un point que vous n’imaginez pas. Je trouve que cela confère un maintien et une superbe que n’offre pas le tout en blanc avec son air de club de vacances et de soirée en goguette. Non seulement ils étaient presque tous venus s’invitant les uns les autres par les moyens de communications habituels, mais leur nombre avait dépassé toutes mes espérances, jusqu’à entourer complètement le pourtour de la propriété.

            Le pouce gauche bien appuyé sur le déclencheur de ma ceinture d’explosifs, le Glock 9 mm Parabellum fermement appuyé sur le front du président du groupe TV France, sa femme et ses enfants tremblant dans leurs excreta, j’essayais de me rappeler tant bien que mal par quel cheminement complexe j’en étais arrivé à cette extrémité, et ce qui m’avait amené là.

            Sur les  vastes murs entourant le salon étaient accrochés un nombre incalculable de tableautins montrant Monsieur France TV avec l’ancien président de la République, avec celui d’avant aussi, et encore celui d’avant main dans la main, bras autour des épaules. Monsieur au golf avec Berlusconi, avec Donald Trump qui le montre du doigt en se fendant la pêche et Monsieur au golf encore avec Barack Obama. Monsieur chez Sony Music devant un mur de disque d’or serrant la main d’un même que lui, même sourire. Monsieur avec Johnny Halliday. Avec Dorothée. Avec Elton John. Avec M. Pokora. Bernard-Henri Lévy. Xavier Niel. Lakshmi Mittal. Alexandre Bompard. Bernard Arnault. Carlos Goshn. Vincent Bolloré. Jean-Pierre Pernaud. Harry Roselmack. Christophe Dechavanne. Alessandra Sublet. Jean-Pierre Elkabach. Bruno Masure. Patrick Poivre d’Arvor. Laurent Delahousse. David Pujadas. Anne-Sophie Lapix. Etc. Etc. Etc.

            Le négociateur du GIGN m’avait trop fait parler, mais au moins, grâce à lui, je me rappelais enfin de mon overdose mortelle d'informations morbides et mortifères déversées sans fin par les bulletins officiels aux heures de grande écoute. Les décomptes macabres permanents. L’angoisse que cela génère. La peur d’un monde qui vient jusqu’en notre salon, en notre intérieur pour venir nous agresser durablement. Situations grotesques et caricaturales où l’irrationnel côtoie le douteux, où à force d’exposition à tant de problèmes insolubles, nous errons dans un monde faits de visuels absurdes empilés les uns sur les autres où l’ingérable règne en maître, où la figure du Chef Bienveillant nous assomme de contre-vérités, où les apprentis chefs voulant être chefs à la place du chef, nous parlent de tout sauf de ce qui nous concerne véritablement. Voilà ce qui me revenait à présent en mémoire.

          Il y avait décidément bien trop de baies vitrées dans cette pièce. Je retirais mon pistolet du front de cet abruti à l’intelligence artificielle et décidais d’aller me poster à l’angle d’une des portes du salon, côté cuisine et côté couloir.




Il s'agit d'être lucide et vigilant avec ces cons...

fondnoir

Page

Réalisation cyber-expert.com